Comme un vin de vigueur

comme_un_vin - réf

 

Laurent Lovie, violon & alto

Sylvie Sagot-Duvauroux, piano

durée du concert : 1h30

 

 « Et je les écoutais assis au bord des routes,

Ces beaux soirs de septembre où je sentais des gouttes

De rosée à mon front, comme un vin de vigueur ; »

Arthur Rimbaud,  Ma Bohème (fantaisie)

 

Ludwig van Beethoven (1770-1827)

Sonate op. 24 n°5 « Le Printemps » (1801)

Franz Schubert (1797-1828)

Deux Sonates D385 & 408 pour piano et violon (1816)

-—-—- entracte-—-—-—-

Sonate en la mineur pour Arpeggione et piano, D 821(1824) arrangée pour l’Alto

 

« Suivant la vision extatique de Rimbaud, nous retrouvons cette année la piste des bohémiens et leur subtile influence sur la création de deux grands compositeurs. Dans l’Europe paysanne du début du 19ème siècle où cohabitaient les sédentaires et les errants beaucoup de musiciens s’inspirèrent librement des deux traditions tout en créant des œuvres inoubliables qui furent nommées a posteriori « classiques ». Cette fantaisie mise étrangement entre parenthèse par Arthur Rimbaud après le titre sans équivoque de son poème est celle qui nous inspire aujourd’hui en tant qu’interprètes. »

 Sylvie Sagot-Duvauroux et Laurent Lovie

 

 

 

 

 

 

 

 logo_refait

 

One thought on “Comme un vin de vigueur

  1. Pingback: avant novembre 2014 |

Comments are closed.